Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
sophrologie vichy

Sophrologie, hypnose, yoga, réflexologie : quelles différences ?

Sophrologie, hypnose, yoga, réflexologie… Il existe beaucoup de méthodes thérapeutiques alternatives pour régler des problématiques personnelles et développer son bien-être. Comment s’y retrouver ? Comment les différencier ? Et surtout, comment choisir la méthode qui vous convient le mieux ?

LA SOPHROLOGIE

La sophrologie qu’est-ce que c’est ?

La sophrologie est une méthode thérapeutique dont l’objectif est de développer le potentiel de chacun et le bien-être au quotidien. En alliant le corps et l’esprit, la sophrologie est une méthode globale. On considère que si on agit positivement sur le corps, on impacte positivement le mental, et inversement…

Pas de musique, de pierres, ni de contact physique, la sophrologie est une méthode dite « sans artifice ».

Quels sont donc les outils utilisés en sophrologie ?

Les relaxations dynamiques sont des exercices basés sur des mouvements doux et des respirations contrôlées. Ils sont réalisés assis ou debout. Ces exercices permettent d’évacuer les tensions physiques et mentales

Les visualisations personnalisées sont des moments de relaxation, en position semi-allongée, les yeux fermés. Durant cet exercice, l’état de vigilance diminue jusqu’à atteindre un niveau intermédiaire entre la veille et le sommeil : niveau dit sophroliminal. C’est au niveau sophroliminal que les visualisations permettent de faire émerger les ressources qui sont en soi et à de se projeter positivement dans l’avenir.

sophrologie vichy

Les domaines d’application de la sophrologie

La sophrologie peut être utilisée dans deux grands domaines :

  • Thérapeutique : pour accompagner une personne qui a un souci de santé (physique ou mental)
  • Développement personnel : pour aider une personne qui va bien à aller mieux

Dans le domaine thérapeutique, on peut rencontrer et traiter les problématiques suivantes

  • Accompagnement d’un comportement pathologique : permet de se libérer d’une phobie, d’une addiction (alcool, tabac, jeux) ou d’un trouble du comportement, comme un trouble du comportement alimentaire par exemple
  • Accompagnement d’un traitement médical : pour aider dans la gestion de la douleur, pour aider à mieux vivre un traitement ou une maladie. De même, la sophrologie permet aussi de mieux vivre les effets secondaires liés à un traitement

Dans le domaine du développement personnel, la sophrologie est un support pour les problématiques suivantes :

  • Préparation mentale à un événement : se préparer mentalement à un événement comme le permis, un examen, un entretien, une représentation devant un public
  • Gestion du quotidien : améliorer son sommeil, supprimer des insomnies, gérer son stress ou encore gérer ses émotions, apprendre à gérer des troubles anxieux, des crises d’angoisses. Bien sûr, la sophrologie permet aussi d’améliorer son bien-être, la confiance en soi et l’estime de soi.

Les différents types de sophrologie

En sophrologie, il existe deux courants majeurs :

  • La sophrologie caycédienne : la sophrologie caycédienne a été créée en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre espagnol. Il a créé cette méthode en étudiant et en associant certains principes que l’on retrouve dans d’autres techniques thérapeutiques : « méthode Coué » (pensée positive), la « relaxation progressive de Jacobson » (relâchement des tensions musculaires), la phénoménologie (apprentissage du non jugement), le yoga (stimulation de la respiration et relâchement musculaire) et le zen (pratique de la méditation), l’hypnose (travail en niveau de vigilance réduit). En 1988, Alfonso Caycedo continue à développer la sophrologie selon une optique philosophique, voire spirituelle. Il dépose alors la marque « sophrologie caycédienne ». C’est à ce moment-là qu’un courant non-caycédien a émergé, notamment en France.
  • La sophrologie non-caycédienne ou sociale : il s’agit de la méthode originale créée par Alfonso Caycedo avec les mêmes influences et exercices. Cette méthode, très répandue, elle n’inclut pas la dimension philosophique ou spirituelle. Elle est utilisée à but thérapeutique dans les domaines d’application détaillés ci-dessus.

L’HYPNOSE

L’hypnose qu’est-ce que c’est ?

C’est une méthode thérapeutique mais aussi un terme qui fait référence à un état de conscience modifié, appelé aussi « transe ». Durant l’hypnose, la personne est dans un état de conscience entre la veille et le sommeil. L’objectif de l’hypnose est de réactiver des ressources jusqu’à lors inaccessible pour l’individu et d’activer son pouvoir d’auto guérison via la suggestion effectué durant la transe.

Il faut savoir que cet état de conscience modifié est expérimenté au quotidien lorsque l’on « rêvasse », qu’on conduit sans « souvenir » du trajet ou encore lorsque l’on perd la notion du temps.

En hypnose, on considère que de nombreux problèmes personnels ou relationnels trouvent leur origine dans l’inconscient. Que ce soit sur le plan familial, social ou culturel, nous intégrons dans notre inconscient des « normes » qui dictent ensuite nos vies et orientent nos choix.

Le but de l’hypnothérapeute sera donc d’intervenir au niveau de l’inconscient pour permettre au sujet de déconstruire certaines idées nuisibles pour les remplacer par des idées plus justes ou qui correspondent mieux à ses valeurs. En hypnose, la motivation du sujet est primordiale. Sans ça, les suggestions mentales n’auront aucun effet.

hypnose vichy

Les domaines d’application de l’hypnose

L’hypnose est efficace pour avancer sur de nombreuses problématiques :

  • La gestion du poids avec l’hypnose
  • L’hypnose pour la gestion du stress
  • Hypnose et arrêt du tabac
  • Hypnose pour bien vivre la grossesse et l’accouchement

Les différents types d’hypnose

Bien qu’ayant des noms et des influences différentes, les types d’hypnoses ne diffèrent que très peu.

  • L’hypnose classique : l’hypnose classique date de 1841 et fonctionne avec des suggestions directes (« les araignées sont des bêtes inoffensives », par exemple) qui sont les mêmes pour tous les sujets ayant le même objectif. Autoritaire et directe, l’hypnose classique est la plus utilisée. Son utilité est reconnue pour un certain nombre de problèmes comportementaux, comme les phobies, et pour modifier le ressenti corporel.
  • Hypnose Ericksonienne : très répandue, l’hypnose Ericksonienne s’est développée au milieu du 20ème siècle par le psychiatre et psychologue américain Milton Erickson. Elle comprend de l’hypnose classique mais ne fonctionne pas de la même façon. Pour son créateur, l’inconscient est beaucoup trop complexe pour que l’on puisse intervenir de façon similaire pour un même symptôme. Il proposait donc de suivre le chemin de l’inconscient, de faire appel à sa créativité pour rendre une situation difficile, moins difficile. L’hypnose Ericksonienne puise parmi plusieurs techniques de communication afin de provoquer un dialogue entre l’inconscient et le conscient : métaphores, activation de rêves, suggestions indirectes ou composées, altération sensorielle, etc.
  • L’hypnose humaniste : cette forme d’hypnose n’utilise pas de suggestions directes et vise à permettre à l’individu d’accéder à son inconscient, mais également à sa conscience supérieure. Ici, le thérapeute est un guide qui aide le patient à cheminer et à donner du sens à ses troubles.
  • La nouvelle hypnose : le terme « Nouvelle Hypnose » a été créé en 1979 par Daniel Azaoz. Cette forme d’hypnose est un mélange d’outils utilisés en hypnose Ericksonienne, classique, ainsi que certains éléments issus de la PNL.
  • Hypnose de spectacle/de rue : comme son nom l’indique, ce type d’hypnose est utilisé pour faire du spectacle et n’a pas de but thérapeutique, juste récréatif.

LE YOGA

Le yoga qu’est-ce que c’est ?

Le yoga est la pratique d’un ensemble de postures et d’exercices de respiration qui vise à apporter un bien-être physique et mental. C’est une discipline du corps et de l’esprit qui comprend une grande variété d’exercices et de techniques.

Les techniques employées utilisent des postures physiques, appelées asana, des pratiques respiratoires, appelées pranayama, et de méditation, ainsi que la relaxation profonde, yoga nidra.

Le yoga est issu d’une philosophie indienne qui se pratiquait dès le IIIè millénaire avant J.C.

Bien que d’origine orientale, le yoga a été très bien intégré et mis en pratique en Occident, que ce soit sous sa forme originale ou sous une forme adaptée.

yoga vichy

Les domaines d’application du yoga

Aujourd’hui quand on parle de yoga on parle surtout de la pratique de deux éléments. D’une part, les asanas, c’est à dire les postures qui visent à assouplir et renforcer le corps. Et d’autre part, le pranayama, c’est-à-dire les exercices de respiration qui régulent le flux d’énergie vitale.

Le yoga apporte un grand nombre de bienfaits physiques notamment l’assouplissement des muscles. Certaines postures aident au renforcement musculaire en douceur, d’autres font plutôt travailler l’équilibre. Avec une pratique régulière on peut corriger des erreurs de posture développées tout au long de la vie, ce qui atténue les problèmes de dos chroniques.

Le yoga participe à la réduction du stress. Pendant la séance l’attention est entièrement dirigée sur le corps et la respiration, on est dans « l’ici et maintenant », ce qui est une forme de méditation. Le yoga est donc un outil puissant et efficace pour soulager l’anxiété.

Sur le tapis on est invité à prendre le temps d’écouter le corps. L’attention est constamment ramenée vers le souffle, on développe sa capacité de concentration. Par exemple, dans les exercices d’équilibre toute notre attention est requise pour maintenir la posture.

Les différents types de yoga

Il existe plusieurs styles de yoga et chacun met l’accent sur un aspect spécifique de cette pratique. Trois styles de yoga ressortent particulièrement :

  • L’ashtanga et le vinyasa ou les yogas dynamiques : yoga avec des enchaînements de postures qui se fait au rythme de la respiration. Ce sont des pratiques plutôt physiques qui assouplissent le corps tout en le renforçant. Ce yoga permet aussi d’améliorer le système cardio-vasculaire.
  • L’Iyengar qui est un yoga plus statique met l’accent sur l’alignement du corps. Ici on prend le temps de disséquer chacun des asanas, on développe la compréhension du corps.
  • Le Hatha yoga est un yoga doux aisément pratiqué par des personnes plus âgées.

Il est préférable, pour bénéficier des bienfaits des yogas dynamiques, d’être en bonne santé générale et d’avoir une certaine condition physique, sinon il devient difficile de suivre le rythme, ce qui génère un risque de blessures.

Le yoga connaît un grand essor depuis un demi-siècle. Et pour preuve, le grand nombre de variations qui exisent et que l’on peut retrouver en salle de yoga. Parmi lesquels on retrouve : Anusara, Intégral, Iyengar ,Kripalu, Kundalini, Sivananda ou Vedanta, Sudarshan Kriya,Viniyoga.

Quant au yoga prénatal, il s’agit de cours orientés sur les besoins spécifiques des femmes enceintes. L’instructeur choisit alors certains exercices (posturaux et respiratoires) pour aider celles-ci à surmonter les difficultés liées à la grossesse. Les instructeurs peuvent avoir pratiqué dans l’un ou l’autre des mouvements cités plus haut.

LA REFLEXOLOGIE

La réflexologie, qu’est-ce que c’est ?

La réflexologie, qu’elle soit plantaire ou palmaire procure une détente profonde et possède un aspect réparateur et préventif. Elle s’adapte aux besoins de chacun.

La réflexologie vise à réactiver les processus d’auto guérison du corps. Elle se pratique en exerçant une pression soutenue, avec le bout des doigts, sur des zones ou des points réflexes situés sur les pieds, les mains et les oreilles. Ces points correspondent à des organes ou des fonctions organiques. La réflexologie n’est pas une technique de massage, même si elle peut y ressembler à première vue. Elle serait davantage apparentée au shiatsu. La réflexologie ne prétend pas guérir des maux spécifiques. Elle cherche plutôt à apporter un certain soulagement à toutes sortes d’affections : maux de tête ou de dos, syndrome prémenstruel, stress, troubles respiratoires, etc.

Nous connaissons encore mal le mécanisme d’action précis de la réflexologie. Cependant, nous connaissons la notion de stimulation à distance. Lorsque l’on touche la peau, les informations reçues par celle-ci, passent d’abord par les nerfs de la colonne vertébrale pour atteindre ensuite différentes zones du cerveau et délivrer des informations. Celui-ci répond en renvoyant, toujours par la colonne, des influx nerveux vers les organes, les vaisseaux sanguins, les muscles…

La réflexologie s’appuie également sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est pourquoi son action vise à restaurer la bonne circulation de l’énergie vitale, le Qi, dans le corps.

réflexologie vichy

Les domaines d’application de la réflexologie

La réflexologie apporte des bénéficient dans de nombreux domaines, parmi eux on retrouve :

  • Apporter de la détente et du mieux-être : en massant certaines zones, la réflexologie permet à la personne de lâcher prise, de prendre du recul et de retrouver de l’énergie.
  • Soulager les douleurs : les douleurs ostéo-musculaires répondent en général très bien à la réflexologie. En favorisant la détente de l’ensemble de l’organisme, la réflexologie soulage la douleur et permet d’entamer un processus d’auto-guérison.
  • Stimuler les organes internes et soulager les troubles dits « fonctionnels » : la stimulation des zones réflexes des organes aide à rétablir le bon fonctionnement des grands systèmes de l’organisme : respiratoire, digestif, endocrinien, urinaire,… ou encore pour  les troubles fonctionnels : mauvaise digestion, constipation, syndrome prémenstruel,…
  • Améliorer la circulation sanguine et lymphatique : le travail des zones réflexes du système lymphatique et du système sanguin améliore la circulation sanguine et lymphatique. Les sensations de jambes lourdes, les pieds froids, les œdèmes au niveau des chevilles s’atténuent. L’élimination des toxines est facilitée et le système immunitaire renforcé.
  • Apporter du confort au malade et aux personnes en soin palliatif : elle aide à supporter les traitements parfois lourds et leurs effets secondaires. Elle contribue à une diminution de l’état d’anxiété et améliore la qualité de vie.
  • Maintenir en bonne santé et prévenir la maladie : la réflexologie peut jouer un rôle important de prévention et de maintien d’une bonne santé.

Les différents types de réflexologie

Il existe différents types de réflexologie, les deux principaux qui sont pratiqués sont :

  • La réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est de loin la plus pratiquée. Elle a pour base une cartographie très précise. Sans rentrer dans les détails, on trouve principalement sur le dessous du pied les organes internes et sur le dessus la face ventrale. La colonne vertébrale se situe sur le bord interne du pied, coté gros orteil. Sur le pied gauche se situent les organes de la moitié gauche du corps (rate…), sur le pied droit les organes de la moitié droite (foie, vésicule biliaire…) et sur les deux pieds les organes pairs (reins, poumon,…) et les organes placés au milieu du corps (cœur, estomac…).

  • La réflexologie palmaire

La réflexologie palmaire est beaucoup moins connue et pratiquée. Nos mains, comme nos pieds, sont le miroir de notre corps. Les zones réflexes sont situées à la fois sur les doigts, dans la paume et sur le dessus des deux mains.

En synthèse…

Beaucoup d’informations mais si on reprend les critères communs à ces méthodes, voici les caractéristiques propres à chaque méthode.

Si on résume, quels outils pour quelle méthode :

synthèse méthode

Quelle méthode choisir ?

En conclusion, personne ne peut mieux choisir que vous la méthode qui vous conviendra le mieux. Dans cet article, je vous ai fourni des pistes de réflexions et des informations clés (définition, domaines d’application et différents types de pratique) mais vous seul aurez la réponse à cette question.

Il s’agit de choisir la méthode qui pour parle le plus et avec la laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Le tableau de synthèse ci-dessus vous aidera à voir en un coup d’œil quel outil est utilisé dans quelle méthode. Ainsi si vous êtes, par exemple, plus à l’aise avec les méthodes vocales que tactiles vous voyez directement quelles techniques vous conviendront.

Enfin, vous pouvez aussi vous renseigner sur la pratique du thérapeute que vous souhaitez consulter : quelle est sa certification, sa formation, le suivi proposé, son approche thérapeutique. Tous ces éléments devraient être à même de vous rassurer et de vous orienter sereinement vers le thérapeute dont vous avez besoin.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur le déroulement d’une séance ou d’un suivi en sophrologie? Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Cliquez sur « Infos pratiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *